Archéo, une expo à creuser !

Archéo. Une expo à creuser !
Exposition organisée en partenariat avec Science Animation Midi-Pyrénées.
Présentée au musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse,

du 20 février au 25 septembre 2016.

Musée Saint-Raymond : place Saint-Sernin 31000 Toulouse Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7 de 10 h à 18 h. Gratuit pour les enfants.

Comment ont vécu les hommes avant nous ? C’est la question à laquelle tentent de répondre les archéologues.
Mais qui sont ces chercheurs qui nous aident à remonter le temps ? Pourquoi font-ils des fouilles ? Quels indices trouvent-ils ? Comment parviennent-ils à les interpréter ? Que deviennent les objets une fois la fouille terminée ?
Autant de questions auxquelles vous pourrez répondre, enfant comme adulte, grâce à l’exposition Archéo. Une expo à creuser !, son chantier de fouille et de nombreux dispositifs interactifs.
Mettez votre casque de chantier et votre gilet jaune, vous voilà prêts pour l’aventure !
Peu de théorie, beaucoup de pratique. Apprenez comment bien utiliser la truelle pour dégager les vestiges. Mesurez, dessinez, photographiez, identifiez et datez ce que vous venez de découvrir.
Faites ensuite parler les objets. Entrez dans le laboratoire pour étudier de près os humains, mandibule animale, fragments de poterie, pièces de monnaies, noyaux de fruits…
A la fin de votre immersion, le métier d’archéologue n’aura plus de secret pour vous.

Cette exposition, très différente de toutes celles présentées jusqu’à présent au MSR, répond à trois objectifs :

– sensibiliser à la protection du patrimoine
– illustrer une science pluridisciplinaire
– démythifier l’archéologie qui n’est pas simplement une passion mais surtout un métier.

Elle s’adresse prioritairement à un public familial mais, parce que les dispositifs d’expérimentations proposés présentent trois niveaux, elle séduira tout autant les adultes que les enfants (pour lesquels cette exposition est gratuite).

Le parcours de visite comprend quatre parties :
> une introduction aux notions de frise chronologique et de couches archéologiques ainsi qu’une rapide présentation de l’histoire de l’archéologie et de la réglementation actuelle en sensibilisant notamment à la question du pillage archéologique ;
> une présentation des opérations effectuées avant la fouille archéologique : la prospection, la phase de diagnostic, la constitution de l’équipe de fouille ;
> la fouille proprement dite avec un module de fouille reconstitué pour initier les visiteurs ;
> le travail sur les objets découverts mené en laboratoire après la fouille par les spécialistes : étude des poteries, des squelettes animaux et humains, des restes végétaux, des monnaies, méthodes de datation ; valorisation de la fouille.

Contrairement aux expositions plus classiques, Archéo. Une expo à creuser !  est interactive.
Le visiteur, muni d’un Archéopass, effectue tout au long de son parcours des manipulations, des expérimentations, des travaux pratiques. En faisant travailler à plein régime son sens de l’observation et de la déduction, il cumule des « truelles » de réussite.
En fin de visite, le nombre de truelles récolté sur l’Archéopass donne droit à une surprise…

Attention, chantier !
Dès son arrivée, le visiteur s’équipe d’un gilet de sécurité. Il pénètre ensuite dans une cabane de chantier au sol interactif : celui-ci semble être terreux. Lorsque le visiteur marche dessus, le sol s’ouvre sous ses pieds et laisse apparaître un espace en cours de fouille.
La mission commence !
L’espace se divise en zones de chantier de fouilles où sont répartis d’ingénieuses manipulations, un bac géant proposant de participer à une fouille archéologique, un laboratoire d’études scientifiques et, pour finir, une tente de chantier où le visiteur pourra expérimenter deux activités ludiques et numériques sur la restauration d’une poterie et la chronologie.

Classez les événements
Une frise chronologique permet de noter les événements importants dans l’histoire des êtres humains. Elle est découpée en périodes : la Préhistoire, l’Antiquité, le Moyen Âge, l’époque moderne, l’époque contemporaine.
Le passage d’une période à une autre se fait au moment de changements importants. Par exemple, l’apparition de l’écriture marque le passage de la Préhistoire à l’Antiquité.
Pour les besoins de leurs travaux, historiens et archéologues ont subdivisé les grandes périodes historiques. Ainsi, la Préhistoire comporte trois périodes : le Paléolithique, caractérisé par des groupes de chasseurs-cueilleurs ; le Mésolithique, au cours duquel les humains sont confrontés à un changement climatique qui modifie leur environnement ; le Néolithique, qui voit apparaître une économie de production fondée sur l’élevage et l’agriculture impliquant une sédentarisation des populations.

Pour aborder cette notion, des manipulations sont proposées :

> reconstituez l’histoire : 5 plaques de couleur représentent les pages du Grand Livre de l’histoire. Chacune correspond à une des 5 périodes de l’histoire humaine qu’il faut reconstituer en rangeant les plaques-pages du livre dans le bon ordre.

> remontez le temps : des figurines (personnages et monuments) servent de repères dans l’histoire humaine. Il convient de les replacer dans le bon ordre sur l’échelle du temps.

Creusez les couches
Lorsque l’on creuse dans le sol, on remarque que plusieurs couches de terre se sont empilées les unes sur les autres avec le temps. Chacune de ces couches représente une époque, une étape de l’histoire, un peu comme une page de livre.
Dans un livre, pour bien comprendre l’histoire, il faut lire les pages les unes après les autres, dans le bon ordre.
L’archéologue doit faire la même chose avec les couches de terre. Il doit donc être capable de distinguer les différentes couches pour ne pas les mélanger. Couleur, texture et objets vont l’aider. Simplement, l’archéologue commence le livre par la fin. Les couches qu’il fouille en premier sont celles qui sont les plus proches de lui dans le temps. Plus il descend dans la terre, plus il remonte le temps. Ce n’est qu’à la fin de la fouille qu’il pourra remettre l’histoire dans l’ordre.

> Comprenez le phénomène d’entassement
Une courte vidéo issue du site internet « Truelles et Pixels » permettant de découvrir les secrets du métier d’archéologue grâce à des activités interactives
(Maison des sciences de l’Homme « Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux », sous la double tutelle du CNRS et de l’Université Lumière Lyon 2).

> Vitrine Playmobil
Une vitrine à étages présentant des scènes de chaque époque
figurées par des Playmobil.

> Vitrine à tiroirs
Un caisson composé de 5 tiroirs contenant des objets
authentiques représentatifs des différentes périodes
historiques.

Expliquez le passé
Les archéologues ne sont pas des chasseurs de trésors mais de vrais professionnels.
En faisant des fouilles et en étudiant ce qu’ils ont découvert, permettent de comprendre comment vivaient les populations dans le passé. Grâce à leur travail, on peut répondre à de nombreuses questions.
Depuis quand fait-on du feu ? Quand et où l’écriture a-t-elle été inventée ? Comment les Gaulois fabriquaient-ils leurs vêtements ? Comment les Égyptiens ont-ils construit les pyramides ?…

Pendant tout le Moyen Âge, les vestiges de l’Antiquité étaient en grande partie rejetés car ils rappelaient une société qui n’était pas chrétienne. De nombreux objets et monuments ont été détruits. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour que les vestiges du passé, même les plus modestes, soient utilisés par les historiens.

Archéo, une expo à creuser !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut