Le Tassili en héritage

12 avril 2016 à 18 h
Le « Tassili » en héritage : le plus grand musée à ciel ouvert du Néolithique

Dans le cadre de l’Université pour Tous d’Albi, j’organise une conférence sur le « Tassili » avec la présence d’intervenants de qualité car mon père, Jean-Claude Balayé, m’a laissé en héritage un reportage photographique sur l’expédition archéologique de la mission Henri LHOTE qui s’est déroulée de mars à septembre 1960.
Cette mission avait reçu le soutien du Musée de l’Homme, du Muséum d’Histoire Naturelle, du CNRS et des différents corps d’Armée commandés par Mesmer avec même un coup de pouce du Général de Gaulle, pour qu’Henri LHOTE accompagné d’artistes puissent relever les fresques du Tassili, le plus grand musée à ciel ouvert recensé à ce jour.
Ce reportage est un témoignage émouvant de la vie d’hommes et de femmes du Néolithique au Sahara mais pas seulement car mon père a voulu rendre compte de la vie des Touaregs rencontrés au cours de cette expédition, une manière d’établir un parallèle sans doute.
En effet, terrassé par une dysenterie : perdre 10 kilos n’est pas une mince affaire quand on est un homme de 34 ans, il a dû interrompre la mission pour se faire soigner à Djanet. Lors de sa convalescence, avec son appareil photo dont il ne séparait jamais, il a pris des instantanés, stupéfiants de beauté et d’une apparente sérénité, il faut bien occuper l’esprit quand le corps flanche, qui révèlent sûrement des liens forts avec ce peuple du désert.
A son retour, il a présenté ses photos dans le cadre du Rotary Club pour remercier les sponsors qu’il avait contactés pour améliorer l’ordinaire de la mission sur le plan des vivres, notamment, l’entreprise Gerblé à Revel, entre autres.
Merci de votre présence pour honorer ses artistes du Néolithique mais aussi pour rendre hommage aux experts, aux scientifiques, aux artistes et à toutes celles et ceux sans lesquels ces peintures magnifiques auraient été parfaitement ignorées alors qu’elles nous parlent de la vie de nos ancêtres…

Béatrice Balayé.

à l’Amphithéâtre du bâtiment multimédia de la Fac J.F. Champollion
(place de Verdun à Albi, à côté de la Gendarmerie)

Conférence gratuite pour les adhérents à l’UPT et pour les étudiants de l’université Jean-François Champollion et 4 € pour les non-adhérents. Le nom des intervenants pour commenter ce diaporama sera publié dans la presse en temps et en heure.

Bibliographie d’Yves MARTIN
à télécharger ici

Le Tassili en héritage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut